La conception bioclimatique consiste à adapter la construction au climat et à l’environnement en utilisant au mieux les apports solaires pour réguler le confort d’été et d’hiver.

L’objectif principal est d’obtenir des conditions de vie confortable, adéquats et agréables (températures, taux d’humidité, salubrité, luminosité, acoustique) de manière naturelle.

Cette démarche se conduit selon 4 axes :

1.
Les principes du bioclimatisme :
  • Analyser le terrain
  • Rechercher une morphologie de l’habitat en adéquation avec son environnement (espaces de vie et espaces tampons selon l’orientation)
  • Valoriser les apports solaires et assurer un confort d’hiver et d’été passif (dispositifs simples: serres bioclimatiques, murs capteurs, végétalisation)
2.
La recherche d’une autonomie énergétique :

Bâtiment basse consommation, passif, bepos.

  • La démarche « Négawatt »
  • Concevoir une enveloppe performante sur le plan thermique et acoustique: forte isolation et bonne inertie (des murs, sols, toitures, menuiseries)
  • Valoriser les énergies renouvelables (production d’eau chaude et chauffage solaire, production d’électricité).
  • Limiter les déperditions thermiques avec une bonne étanchéité à l’air et une ventilation naturelle.
3.
Un faible bilan carbone :
  • Utiliser des matériaux écologiques (bois, terre crue, chaux, isolants bio-sourcés) avec une faible énergie grise.
  • Privilégier les entreprises locales avec des savoir-faire.
  • Privilégier un entretien nul grâce à l’utilisation d’essences durables (douglas, mélèze etc..)
4.
La valorisation des ressources naturelles :
  • Limiter sa consommation d’eau potable (économisateurs d’eau, phytoépuration, assainissement écologique)
  • Récupérer l’eau de pluie (toilettes, machine à laver)
  • La permaculture (production agricole durable et économe en énergie)
Top